ABÉCÉDAIRE DU PARTICULIER

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

Énergies renouvelables

Fiche mise à jour le 26/09/2018

DÉFINITION

Le rayonnement du soleil, le vent, le mouvement des vagues, les marées, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, la biomasse, fournissent des énergies qui se renouvellent sans cesse, on parle d’énergies renouvelables.

Contrairement aux énergies fossiles dont les stocks sont limités (gaz, pétrole, charbon..), les énergies renouvelables sont inépuisables. De plus, leur exploitation n’engendre pas ou peu de déchets ni d’émissions polluantes.

 

NOS CONSEILS

Pensez à privilégier les énergies renouvelables dès la conception de votre projet afin de réussir leur intégration et d'accroître leurs performances. Un architecte-conseiller du CAUE peut vous aider à évaluer vos besoins et rechercher une solution architecturale satisfaisante économe en énergie.

Les opportunités du site, l'orientation de la maison, les matériaux de construction, l'isolation… de nombreux éléments issus des principes de l'architecture bioclimatique peuvent concourir à réduire vos besoins énergétiques tout en bénéficiant d'un grand confort.

QUESTION/RÉPONSE

Quelles sont différents types d'énergies renouvelables? Les énergies renouvelables sont habituellement classées en cinq grandes familles en fonction de la source d'énergie initiale: soleil, vent, eau, biomasse ou sol.
  • Energie solaire : L'énergie solaire est inépuisable, gratuite et non polluante et même si l'énergie solaire reçue par la terre est d'intensité variable, intermittente et peu dense, son utilisation offre de nombreuses possibilités. Parmi ses nombreuses applications, on distingue le solaire thermique qui transforme le rayonnement solaire en chaleur et le solaire photovoltaïque qui convertit la lumière en électricité.
  • Energie éolienne : Depuis la découverte de la navigation à voile et les premiers moulins à vent dont on utilisait la force mécanique pour moudre du grain ou pomper de l'eau, les hommes utilisent l'énergie du vent pour se déplacer ou produire. Les éoliennes d'aujourd'hui (ou aérogénérateurs) transforment l'énergie mécanique en énergie électrique. Une éolienne peut alimenter en électricité une habitation isolée ou être regroupée en parcs pour produire de l'électricité de masse. Mais la production d'une éolienne dépend avant tout de la vitesse et de la régularité du vent et son installation n'est donc pas possible partout. Contactez l'ADEME, EDF ou le distributeur local.
  • Energie hydraulique : L'énergie hydraulique est la plus exploitée des énergies renouvelables. Depuis des millénaires, l'homme sait exploiter l'énergie des cours d'eau, en construisant des barrages, des moulins, ou des usines marémotrices. Les grandes centrales hydroélectriques permettent de réguler la production d'électricité en injectant l'électricité dans le réseau en fonction des besoins. Les petites centrales hydroélectriques (pico-centrales ou micro-centrales) souvent installées en site isolé, permettent de répondre aux besoins d'une ou plusieurs habitations, d'une exploitation agricole, d'un atelier d'artisan. Attention! Les démarches administratives sont nombreuses, longues et complexes: étude de faisabilité, présentation du projet à la poice de l'eau, notice d'impact ….Il vous faudra consulter les services de la DDT, de l'Agence de l'Eau, de la DREAL, d'EDF … avant de déposer un dossier en préfecture.
  • Energie marine : L'énergie marine désigne l'ensemble des énergies renouvelables issues de la mer c'est-à-dire l'ensemble des technologies qui permettent de produire de l'énergie, notamment de l'électricité, à partir des différentes ressources du milieu marin : la houle, les courants, les marées, le gradient de température, mais aussi le vent (éolien en mer).
  • Biomasse : La biomasse désigne la masse totale de matière vivante (végétaux, animaux, micro-organismes) présente dans un écosystème donné. La biomasse représente une énergie potentielle accumulée sous forme biochimique. On distingue trois grands secteurs de mise en valeur de cette énergie:
    • le bois-énergie: les applications utilisant le bois comme combustible vont des installations individuelles (cheminée, insert ou chaudière) aux réseaux de chauffage urbain ou industriel qui utilisent du bois broyé, sciure, copeaux, écorces, paille… Un volume de plantation supérieur à l'abattage et des technologies plus performantes pour réduire la consommation de combustible, sont des éléments essentiels pour une mise en valeur cohérente du bois énergie.
    • les biocarburants: le blé, la betterave, le colza ou le tournesol permettent de produire des carburants (éthanol et biodiesel) dont le rendement et les bénéfices pour l'environnement sont appréciables.
    • le biogaz: le processus de production de biogaz résulte de la digestion de matières organiques par des bactéries. Les déchets de l'agro-industrie, de l'agriculture, des décharges d'ordures ménagères ou des boues issues des eaux usées, peuvent par fermentation produire chaleur et électricité.
  • Géothermie : La géothermie consiste à capter l'énergie thermique emmagasinée dans les couches profondes de l'écorce terrestre ou dans le sol. On distingue quatre formes de géothermie, la haute, la moyenne, la basse et la très basse énergie. La géothermie haute énergie permet d'exploiter des centrales géothermiques de forte puissance, qui sont le plus souvent installées dans des régions volcaniques. La géothermie de moyenne et basse énergie permet d'assurer en totalité ou en partie le chauffage urbain de milliers de logements ou le fonctionnement d'équipements industriels. La géothermie de très basse énergie, ou géothermie domestique permet de chauffer des habitations grâce à des pompes à chaleur géothermique.



Quelle politique de soutien aux énergies renouvelables?

La France s'est engagée à porter la part des énergies renouvelables de sa consommation énergétique final, d'à peine 10% en 2005, à 23% en 2020. La Loi relative à la Transition énergétique pour la croissance verte, promulguée le 17 août 2015, fixe des objectifs ambitieux en matière de développement des énergies renouvelables, qui visent notamment à augmenter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation finale brute de l'énergie en 2020 et à 32% en 2030. Un nouvel outil de programmation (PPE) a ainsi fixé des objectifs quantitatifs pour chaque filière renouvelable à l'horizon 2018 et 2023
Différents dispositifs de soutien ont été mis en place par exemple par le biais de tarifs d'achat, d'appels d'offres ou de dispositifs fiscaux.




Existe-t-il des aides financières ?

N'hésitez pas à consulter le site de l'Ademe (particuliers) ou le conseiller de l'Espace Info énergie le plus proche pour connaître les differentes aides existantes pour équiper votre nouveau logement avec des énergies renouvelables ou financer vos travaux de rénovation : crédit d'impôt pour la transition énergétique ( CITE), prime énergie, prêts, TVA à taux réduit……

RÈGLEMENTATION
- Loi transition énergétique et de croissance verte du 22 juillet 2015
PLUS D’INFORMATIONS
Organismes à consulter :
  • ADEME
  • Espace Info-énergie ou Agence locale de l'énergie
Sites de référence :
ADRESSES UTILES
  • INVEN'TERRE - Espace Info énergie (EIE)
    www.inventerre.org
  • Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Ile-de-France (ADEME Ile-de-France)
    https://ile-de-france.ademe.fr/
  • Agence locale de l'énergie Maîtrisez Votre Energie (ALE MVE)
    www.agence-mve.org
  • Espace Info Energie IDEMU - EIE Plaine Commune (EIE Plaine Commune)
    ile-de-france.ademe.fr
  • Espace Info Energie de Rueil Malmaison (EIE Rueil Malmaison)
  • Agence Locale de l'Energie et du Climat de Saint Quentin en Yvelines (ALEC SQY)
    www.energie-sqy.com/
  • Espace Info Energie la Bouilloire (EIE la Bouilloire)
    www.labouilloire.org
  • Maison de l'habitat - espace info énergie (EIE)